Fiat 127, la 5cv la plus vendue en Europe !

La Fiat 127 dont la conception revient à Pio Manzu, fut lancée en 1971. Cette petite citadine héritait de la mécanique de l'Autobianchi A112 présentée 2 ans auparavant et dont la réussite était confirmée. La 127 bénéficiait d'un léger perfectionnement accompagné d'un gain de puissance accomplissant une belle métamorphose : pour la même cylindrée, une économie sensible de carburant tout en offrant une amélioration de l'habitabilité sans modification des performances. Le moteur était placé à l'avant contrairement à la 850 et la 600, la voiture offrait des freins à disques à l'avant et une bonne tenue de route.

 

Malgré tout, les premiers modèles restaient relativement spartiates, l'équipement de bord ayant été volontairement limité afin de tirer les prix de la petite voiture vers le bas. Heureusement, celle-ci évoluera au fil des années et plus particulièrement avec la version "Spécial".

 

La Fiat 127 se présente donc comme une traction avant (la 2eme à l'adopter après la Fiat 128) disponible en 2 portes l'année de son lancement (les versions 3 portes et Spécial allaient être rapidement proposées dans les années qui suivirent). Elle adopte un moteur à position transversale économisant de la place dans le sens de la longueur. Ce moteur est toujours le robuste 4 cylindres en ligne 5cv hérité à la fois de la Fiat 600 et de la Fiat 850. Il s'agit d'un 903 cm3 (Course 65 mm ; Alésage 68 mm) avec soupapes en tête inclinées et parallèles, vilebrequin à 3 paliers. La Fiat 127 dispose d'un carburateur simple corps. D'une puissance fiscale de 5cv, le moteur développe une puissance de 47cv DIN à 6200 tr/mn en puissance maximale.

 

Pour l'époque, la Fiat 127 est une voiture moderne, spacieuse et confortable offrant un coffre généreux. Le succès fut immédiat et la petite citadine obtint rapidement le titre de meilleure voiture de l'année (1972). Ses concurrentes de l'époque sont la 4L, la R6, la Simca 1000 ou encore l'Ami 8.

 

Pio Manzu ne connaitra jamais l'aboutissement de sa citadine, celui-ci ayant trouvé la mort dans un accident de voiture avant la fin du projet.

 

Dans les années qui suivirent...

 

1977 - Pour faire face à la concurrence sévère que va imposer la R5, la Fiat 127 fait l'objet d'un profond restyling (sous le nom de Brava) offrant 3 niveaux de finition L, C, CL. Elle conserve sont moteur de 903 cm3 qui est ramené à 45cv DIN pour satisfaire aux normes antipollution.

Autre grande nouveauté, le moteur 1049 cm3 qui offre désormais 50cv DIN (6cv fiscaux).

 

1978 - Le marché des petites sportives se développant (Peugeot 104 ZS, Renault 5 TS...) Fiat ne peut louper le coche et présente la 127 Sport qui reprend le 1049 cm3 offrant désormais 70cv - 155 km/h. Cette année là sera également présentée une version "Luxe" avec la 127 Top.

 

1980 - Fiat présente plusieurs nouveautés :

 

- la Fiat 127 5 portes provenant d'une Seat produite en Espagne sous licence Fiat (Seat 127).

- le modèle break 127 Panorama qui se distinguait également par sa version 2 portes, une tendance de l'époque. La Panorama en version essence était équipée du moteur 1050 cm3.

 

1981 - Arrivée des versions diesel, 127 D et 127 Panorama D, équipées cette fois ci d'un moteur 1300 cm3 développant 45 cv, préalablement testé sur la Fiat 147. C'était alors le plus petit diesel du marché. Ce nouveau moteur était assemblé à partir du récent moteur 1050 et déjà monté sur la Fiat 127 1050 CL. Ce modèle Diesel pouvait atteindre la vitesse de 130 km/h et possédait une boite 5 vitesses.

 

En peu de temps, la Fiat 127 D devient la deuxième voiture diesel la plus vendue après la Ritmo D, se détachant de la Golf D principalement par son prix abordable.

 

1982 - En janvier de cette année, Fiat présente la troisième version de la 127, qui, il faut le dire, n'enthousiasmera pas la clientèle. L'introduction de la nouvelle et révolutionnaire Fiat UNO le 3 janvier 1983 ne sonnera pas le glas de la production de la petite 127 puisque Fiat sortit une version "unifiée" pour l'Europe et l'Amérique Latine, reprenant le 1050 essence et le 1300 diesel et comprenant deux carrosseries : 3 portes et Panorama. La production cessera en 1987 mais se poursuivra au Brésil et en Argentine jusqu'en 1995 avec la version 147.



5.124.289 exemplaires